vendredi 18 mars 2011

Monnaie sociale. Questions de principe.

Quels sont les liens entre économie solidaire
et LETS (1)?
Entre-
tiennent-elles les mêmes objectifs?
Deux questions de… principe.
Posées par Jérôme Blanc (2) et Cyrille Ferraton (3)

Jérôme Blanc et Cyrille Ferraton

L’économie solidaire s’articule autour de deux principes essentiels (4).
. Un premier vise à réactualiser les pratiques réciprocitaires au sein de l’organisation économique (5) afin de compléter l’action combinée, jugée insatisfaisante, de la redistribution par les institutions publiques et de l’échange, par les organisations privées lucratives.
Le fonctionnement réciprocitaire assure un double objectif: un objectif économique par la création d’emplois ou, par exemple, d’activités de production et un objectif de justice sociale par une répartition équitable des ressources et par le développement de nouveaux rapports de solidarité.
Dans cette perspective, le projet de l’économie solidaire n’est pas tant de subvenir aux besoins économiques que de produire des conditions sociales viables individuellement et collectivement.
. Le second principe répond à une finalité politique en promouvant la création de micro-espaces publics autour d’objectifs communs de sociabilité, relevant d’initiatives privées et n’ayant pas un but lucratif à titre principal.
La participation individuelle qu’induit le passage du privé au public donne, dans ce cas, les bases sur lesquelles une nouvelle identité citoyenne peut se construire.
Cette caractérisation de l’économie solidaire permet d’examiner les rapports que les deux formes archétypales de LETS entretiennent avec elle…(6)(7)

(A suivre)

Cyrille Ferraton et Jérôme Blanc

(1) Dans ce message et dans les suivants, nous considérerons, sauf mention contraire, «LETS» comme le terme générique désignant ces associations; lorsque nous traiterons de leur déclinaison anglo-saxonne, nous préciserons «LETS anglo-saxons» et lorsque nous traiterons de leur déclinaison française, nous préciserons «SEL français».
(2) Jérôme Blanc est docteur en sciences économiques (1998) et maître de conférences en sciences économiques à l’Université Lumière Lyon 2 (depuis 1999). Ses travaux portent sur la monnaie, qu’il aborde principalement du point de vue des pratiques et de l’histoire des idées. S’intéressant à la pluralité des monnaies, il a publié Les monnaies parallèles. Unité et diversité du fait monétaire (L’Harmattan, Paris, 2000). Il travaille en particulier sur un aspect de la pluralité monétaire, à savoir les monnaies sociales, locales ou complémentaires. À ce sujet, il a coécrit Une économie sans argent: les systèmes d’échange local (SEL) (dirigé par J.-M. Servet, Seuil, Paris, 1999) et dirigé Monnaies sociales: Exclusion et liens financiers, rapport 2005-2006 (Economica, Paris, 2006). En matière d’histoire des idées, il dirige avec Ludovic Desmedt l’ouvrage collectif Idées et pratiques monétaires en Europe, 1517-1776 (à paraître). À partir du cas des monnaies sociales, ses travaux portent aussi sur l’économie sociale et solidaire. Il est membre du Réseau inter-universitaire de l’économie sociale et solidaire (RIUESS,
http://www.riuess.org/) et fait partie du comité éditorial de l’International Journal of Community Currency Research (IJCCR, http://www.uea.ac.uk/env/ijccr/).
(3) Cyrille Ferraton est docteur en sciences économiques et maître de conférences à l'Université Paul Valéry de Montpellier III. Ses principaux thèmes de recherche portent sur l'économie sociale et solidaire (en particulier la finance solidaire) et l'économie institutionnaliste. Il a travaillé en 2004-2005 sur un programme de recherche européen portant sur la création d'emploi dans les services à la personne. Il a publié
. L'enquête inachevée: introduction à l'économie politique d'Albert Hirschman (avec Ludovic Frobert, Paris, PUF, 2003),
. Associations et coopératives. Une autre histoire économique (Erès, Paris, 2007),
. L'Institutionnalisme de Gunnar Myrdal en question (ENS, Paris, 2009),
. La Propriété. Chacun pour soi ? (Larousse, coll. « Philosopher », Paris, 2009).
(4) Laville J.-L., L’économie solidaire : une nouvelle forme d’économie sociale?, RECMA, 255 (53), 1er trimestre 1995, pp. 70-73.
(5) La réciprocité au sens de K. Polanyi se définit par des échanges économiques entre individus ou groupes sociaux dans une position égalitaire et symétrique (Polanyi et Arensberg, 1957, 245). On considère généralement que le don contre-don (Mauss, 1923-24) sous-tend ce type de comportement économique.
(6) Ce message est extrait du texte : Blanc Jérôme et Ferraton Cyrille, Une monnaie sociale? Systèmes d’Échange Local (SEL) et économie solidaire, 2001. Avec l’aimable autorisation des auteurs, que nous remercions. Les titre, chapeau et intertitres sont de la rédaction. Le texte original a d’abord été présenté lors des Deuxièmes Journées d’Etude du LAME, «Économie sociale, mutations systémiques et nouvelle économie», Reims, 29-30 novembre 2001. Il est ensuite paru dans l’ouvrage collectif (actes du colloque): G. Rasselet, M. Delaplace et E. Bosserelle (coord.), L’économie sociale en perspective, Presses Universitaires de Reims, Reims, 2005, pp.83-98.
(7) Pour suivre :
. «Monnaie sociale. Marché: non, merci!»,
. «Monnaie sociale. Marché: oui, mais...»,
. «Monnaie sociale. Oyez, citoyens...»,
. «Monnaie sociale. LETS béton…».

8 commentaires:

  1. Greetings from USA! Your blog is really cool.
    Are you living in Belgium?
    You are welcomed to visit me at:
    http://blog.sina.com.cn/usstamps
    Thanks!

    RépondreSupprimer
  2. Hello, USA!
    Greetings back from Brussels, Belgium.
    Sorry, but, unfortunately, I am unable to read your blog because I don't understand chineese.
    Many thanks for your interest.
    C.E.

    RépondreSupprimer
  3. ESCALES | festival philo
    La réflexion philosophique permet de mieux comprendre notre environnement et de chercher des chemins nouveaux pour penser un rapport au monde qui se veut critique et libre de tout préjugé (pas de destination finale mais bien des escales…). En ce sens, elle peut répondre aux nombreuses interrogations que se posent aujourd’hui les citoyens attentifs.
    Discipline longtemps réservée à un cercle d’initiés, la philosophie se décline désormais sous des modes accessibles à tous et nous avons
    l’ambition de démontrer que cela a du sens.
    Conférence, dégustation philo, ciné philo, café philo, atelier philo pour les enfants mêlant débat et création artistique… par ce florilège de nouvelles pratiques philosophiques, Escales vous propose un étonnant voyage réflexif au travers de films, d’oeuvres d’art, de vins, de chocolats.
    à la fois ludique, festif et interpellant, ce festival se veut essentiellement une invitation à la curiosité et à la découverte!
    Escales | festival philo est une initiative du Centre d’Action Laïque du Brabant wallon en collaboration avec le Centre d’Action Laïque, la Maison de la laïcité Hypathia d’Ottignies-
    Louvain-la-Neuve et Entre-vues. ./...

    RépondreSupprimer
  4. Programme 24.03. - 31.03.2011
    Lieux:
    1348 Louvain-la-Neuve
    Ferme du Biéreau, avenue du Jardin Botanique
    Théâtre Jean Vilar, rue du Sablon - place Rabelais
    Loungeatude, 1 avenue du Jardin Botanique (derrière la Ferme du Biéreau)
    1300 Wavre
    Maison de la laïcité Irène Joliot-Curie, 33 rue Lambert Fortune, 1340 Ottignies (Belgique)
    Maison de la laïcité Hypathia, 19 rue des Deux Ponts.
    Infos & Tickets: 0032 10 22 31 91
    Prix: gratuit - 5€ - 10€ - 15€ (conditions Article 27)
    ww.escales.be
    Matinées Philo 24.03. – 9:30 & 13:00 Wavre
    Café philo Paroles 24.03. – 14:00 & 31.03. – 14:00 Wavre
    Matinées Philo 25.03. – 9:30 & 13:00 Louvain-la-Neuve
    Raphaël Enthoven 25.03. – 20:00 Louvain-la-Neuve
    Méli-Mélo: la finale 25.03. – 20:00 Ottignies
    Rencontres Philo 26.03. – 9:30 Wavre
    Café philo Palabres 26.03. – 12:00 Louvain-la-Neuve
    les Droits de l’Homme 26.03. – 15:00 Louvain-la-Neuve
    Olivier Pourriol 26.03. – 18:00 Louvain-la-Neuve
    Machiavel 26.03. – 20:30 Louvain-la-Neuve
    Chocolat philo 27.03. – 15:00 Louvain-la-Neuve
    Vin Philo 27.03. – 17:00 Louvain-la-Neuve
    Michel Onfray 31.03. – 20:00 Louvain-la-Neuve
    Ac tivités enfants 26.03. & 27.03. Louvain-la-Neuve
    Exposition 26.03. & 27.03. Louvain-la-Neuve
    Philomaton 26.03. & 27.03. Louvain-la-Neuve

    Lieux:
    . 1348 Louvain-la-Neuve (Belgique)
    Ferme du Biéreau, avenue du Jardin Botanique
    Théâtre Jean Vilar, rue du Sablon - place Rabelais
    Loungeatude, 1 avenue du Jardin Botanique (derrière la Ferme du Biéreau)
    . 1300 Wavre (Belgique)
    Maison de la laïcité Irène Joliot-Curie, 33 rue Lambert Fortune
    . 1340 Ottignies (Belgique)
    Maison de la laïcité Hypathia, 19 rue des Deux Ponts
    Infos & Tickets: 0032 10 22 31 91
    Prix: gratuit - 5€ - 10€ - 15€ (conditions Article 27)

    RépondreSupprimer
  5. Présence et Action Culturelles et le Théâtre Marni, en collaboration avec Philosophie Magazine, vous convient à une rencontre animée par Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

    LE MARDI 5 AVRIL 2011 A 20H

    THEATRE MARNI
    Rue de Vergnies 25 à 1050 Bruxelles (Place Flagey).
    Ouverture des portes à 19h15 - petite restauration au bar

    Tarifs : 7 euros, 5 euros abonnés Philosophie Magazine et étudiants.
    1,25 euros Article 27

    Réservation souhaitée - nombre de place limité
    info@pac-g.beCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. - 0032 2 / 545 79 11. ./...

    RépondreSupprimer
  6. ./...
    A l’occasion de la parution de son dernier ouvrage « Philosophie du vivre », François Jullien vient dialoguer avec nous car n'est-il pas temps de recourir à la pensée chinoise pour explorer les impensés de notre tradition philosophique?
    François Jullien, né en 1951, est philosophe et sinologue; il a publié de nombreux ouvrages dont récemment Philosophie du vivre (Editions Gallimard, mars 2011) et Penser entre la Chine et l’Europe (CNRS Editions, 2010).

    Son œuvre est traduite dans quelques vingt-cinq pays. Il a étudié la langue et la pensée chinoises et a fait sortir la sinologie du ghetto des érudits, avec des essais qui ont séduit un vaste public. Il est actuellement professeur à l'Université Paris VII – Denis Diderot. Il dirige l’Agenda de la pensée contemporaine et a obtenu le prix de philosophie politique Hannah Arendt.

    « Il s'agit d'abord pour moi de tirer parti de la position d'extériorité de la Chine par rapport à l'Europe. Je dis bien extériorité et non altérité, car le chinois se trouve en dehors de la grande famille des langues indo-européennes. Il s'agit tout à la fois de se dépayser, c'est-à-dire, d'éprouver ce qui arrive à la pensée quand on quitte ses références, et de revenir sur les partis pris implicites de la raison européenne, que nous acceptons comme allant de soi et ne pensons pas à interroger. » (Entrevue accordée à Philosophie Magazine, septembre 2009, n°32).

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    le CeaQ vous rappelle que le prochain séminaire du Professeur Michel Maffesoli "L'Érotique Sociale" aura lieu lundi 21 mars à 17h30 à la Bibliothèque de la S.E.I.N (4 place saint germain des près; 75006 Paris).


    L'ÉROTIQUE SOCIALE

    Séminaire doctorale et M2R du Professeur Michel Maffesoli

    Contre les certitudes de tous ordres, qui sont le propre des diverses routines théoriques, une pensée digne de ce nom doit s'employer à mettre en œuvre une problématicité fructueuse. C’est-à-dire un cheminement qui, au-delà de tout apaisement et de toute assurance sache présenter l'existence sociale dans le tourbillon vertigineux qui est le sien. Reprenant, trente ans après, la problématique développée dans « L’Ombre de Dionysos » (réédition CNRS édition 2010) il s'agira de repérer l'orbe, de plus en plus importante, empruntée par cette « affectio societatis » dont on ne peut plus nier les effets. Et ce au travers de quelques points nodaux: le retour du pathos, la sensibilité animale, la reviviscence du paganisme. Le tout sur fond de présentéisme. Il y a quelque chose d'ultime et d'extrême dans l'érotique. Il faut savoir penser ce périlleux voisinage.


    Bien cordialement,

    Le CeaQ

    RépondreSupprimer
  8. I N V I T A T I O N

    Entrez Lire & Culture et Démocratie
    ont le plaisir de vous inviter, dans le cadre du festival Passa Porta, à
    «Mais d’où venez-vous?».
    Une rencontre-débat
    modérée par Mathieu Bietlot
    entre Michèle Lesbre et Sylvie Granotier, auteures du livre «Mais d’où venez-vous?»,
    et François De Smet, philosophe.

    Le dimanche 27 mars 2011 de 16h à 17h, à l’Eglise du Béguinage (Place du Béguinage, 1000 Bruxelles)

    “Mais d’où venez vous?”: dans une prison parisienne, Michèle Lesbre et Sylvie Granotier ont écouté et retranscrit les histoires individuelles et pourtant universelles de ceux, sans papiers, dont l'exil s'est arrêté là.
    Comment, sans trahir, et pourquoi rendre la parole de ceux que, quotidiennement, nous
    n’entendons pas, ou préférons ne pas entendre?
    Qu’ont-ils à nous apprendre (de si dérangeant)?
    Pour en parler, Sylvie Granotier sera accompagnée par François De Smet (philosophe).
    La discussion sera animée par Mathieu Bietlot (philosophe et politologue).

    Parallèlement, des photographies que Frédéric Pauwels a prises en 1998-1999 lors de l’occupation de l’Eglise par des sans-papiers y seront exposées.

    Informations:
    . Culture et Démocratie: tél. 0032 2 502 12 15 - courriel: info@cultureetdemocratie.be

    . Entrez lire: tél. 0032 2 513 46 74 – courriel: info@entrezlire.be

    RépondreSupprimer